Commission Régionale des Associations de Chantiers
Chantiers Internationaux de Jeunes Bénévoles

Vous êtes une commune ? Alors vous pouvez accueillir un chantier de bénévoles.

 

Vous êtes une association ? C’est à vous de jouer pour organiser le chantier !

ACCUEILLIR UN CHANTIER

DE BENEVOLES SUR SA COMMUNE

Les chantiers de bénévoles permettent aux jeunes de s’investir pour le développement local, de découvrir des techniques traditionnelles et innovantes, et d’aller à la rencontre d’autres cultures.

A travers la mise en valeur d’un édifice, l’aménagement de zones naturelles ou encore la réhabilitation d’un lieu de vie, la dynamique qui se créée sur les chantiers profite également aux collectivités locales et à leur population.

Les chantiers sont aussi propices à de nombreuses rencontres interculturelles, les échanges entre bénévoles, élus et habitants font émerger du lien social, particulièrement bénéfique en zone rurale.

Ils se prêtent à la découverte d’un territoire, en marge du tourisme de masse et alimentent l’économie locale.

Accompagnés d’animateurs techniques et pédagogiques, les jeunes contribuent à la préservation et l’aménagement d’un cadre de vie.

MODALITÉS

DE MISE EN OEUVRE

La CORAC regroupe des associations dans les 6 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Si vous souhaitez accueillir un chantier dans votre commune, prenez contact avec la CORAC qui vous orientera vers les techniciens du réseau pour vous accompagner dans le montage de votre projet.

Contacter la CORAC

DISPOSITIF CHANTIER MAÎTRE D'OUVRAGE

Vous êtes une commune ? Alors vous pouvez accueillir une chantier de bénévoles.

Vous êtes une association ? C’est à vous de jouer pour organiser le chantier !

ORGANISER

UN CHANTIER EN TANT QU'ASSOCIATION

la tour sur tinée geste chantier

L’organisation d’un chantier est un véritable projet qui comporte notamment le montage d’un budget. Les associations répondent aux frais inhérents à l’organisation d’un chantier par des demandes de subvention et par les frais de participation demandés aux bénévoles.

 

Ainsi l’association doit être en capacité de savoir :

  • monter un dossier pour présenter un projet

et défendre des demandes de financements auprès de différentes institutions.

  • gérer les inscriptions des participants

Chaque association gère ses inscriptions et définit d’une part le montant des frais d’inscription à l’association puis les frais de participation au chantier. Ces montants couvrent : frais d’hébergement, de nourriture, de loisirs et de déplacements pendant le chantier.

Il est intéressant de connaître les dispositifs d’accompagnement social et d’aide financière existants (aide financière individualisée, ASE, CAF, FAJ…) afin de permettre l’accès à tous les publics.

Par ailleurs, être organisateur requiert de :

  • savoir mettre en place et réaliser un chantier avec des compétences techniques

Quel que soit le support du chantier, la qualité du travail réalisé sera toujours un objectif prioritaire. Il sera néanmoins tenu compte de l’âge et des capacités des jeunes pour le niveau de technicité qui sera attendu d’eux, sachant que le support technique doit être aussi utilisé comme un outil pédagogique.

  • encadrer les jeunes dans le cadre d’un projet pédagogique

Les activités d’animation auront toujours comme objectif la formation des individus et ne pourront en aucun cas être réduites à des activités de « consommation ». La qualité du projet pédagogique sera favorisée par la démarche éducative, les préparations avant le chantier, les formations d’animateurs, et l’encadrement pendant le chantier.
Afin d’atteindre cette qualité pédagogique de réalisation, tant éducative que technique, un chantier de jeunes bénévoles ne peut se dérouler que dans une durée significative (huit jours consécutifs minimum) et prévoir un effectif minimal de 12 jeunes.
La durée moyenne quotidienne du travail doit tenir compte des conditions climatiques, de l’âge des participants, et d’autres données propres à chacun des chantiers.

  • valoriser l’élément en cours de restauration auprès des habitants de la commune et des élu.e.s locaux

(visites commentées, repas international partagé, presse…)