Commission Régionale
des Associations de Chantiers

> Un chantier de bénévoles, c'est quoi ?

Qu’est-ce qu’un chantier international de bénévoles ?

  • Un lieu de rencontres et d’échanges entre bénévoles de tous horizons
  • Un lieu de vie collective : les repas, les sorties et l’intendance s’organisent au sein du groupe. L’occasion de faire partager sa culture et de découvrir celle des autres.
  • Un lieu d’apprentissage du travail technique et de savoir-faire traditionnels mais aussi lieu de découverte de langues étrangères, de vie en groupe, de développement de l'autonomie, etc.
  • Un lieu d'activités et de loisirs en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à travers des activités mêlant culture, nature, sport, festivités ou tout simplement farniente et rencontres avec la population locale.
2 000 bénévoles de France et du monde entier vivent chaque année cette aventure dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Motivés par l’envie de vivre des vacances utiles, passionnés de patrimoine ou encore portés par le partage et la solidarité, ils se retrouvent le temps d’un séjour pour apprendre le français et découvrir des techniques traditionnelles du patrimoine.
 

A qui s’adressent les chantiers ?

Les chantiers sont accessibles dès 13 ans et sans limite d’âge. Les chantiers de bénévoles sont ouverts à tout volontaire, filles ou garçons, français ou étrangers, qui s’inscrit dans une démarche bénévole de rencontre, de participation active à la vie du groupe et à la réalisation du projet de chantier. Inscriptions sans conditions de diplômes ou de compétences particulières.

Comment s’organisent les chantiers ?

Quelle est la durée d'un chantier ?

Les séjours durent deux à trois semaines, ils s’articulent entre temps de travail, temps de loisirs et de découvertes. A travers des activités sportives, culturelles et de pleine nature, le chantier se prête à la découverte d’un territoire, en marge du tourisme de masse. Ils ont lieu entre avril et novembre. chantiers 2017

Quelles peuvent-être les thématiques d'un chantier ?

    • Réhabilitation, restauration et préservation du patrimoine bâti
    • Valorisation et protection de l’environnement, écoconstruction et développement durable
    • Aménagement de lieux à caractère socio-éducatifs

Comment s’organise l’encadrement d'un chantier ?

L’association qui organise le chantier et qui accueille les bénévoles prévoit pour toute la durée du chantier des animateurs. Pour les chantiers adultes, au moins un animateur pédagogique chargé de faciliter la vie de groupe et un encadrant technique qui supervise les travaux. Et pour les chantiers adolescents, au moins trois animateurs "vie de groupe" et un encadrant technique.

Comment trouver un chantier ?

Rendez-vous sur la page d'accueil du site internet ! Vous y trouverez tous les chantiers organisés dans la région que vous pouvez classer par dates, âges, thèmes, départements ou encore associations organisatrices de chantiers.  

Quelles sont les modalités et les frais d’inscriptions pour un chantier ?

Chaque fiche chantier comporte les coordonnées de l’association organisatrice ainsi qu’un lien vers son site. C’est auprès de chacune d’elle que vous formaliserez votre inscription, une fois que votre choix de chantier sera fait. Des frais d’inscriptions sont à verser à l’association organisatrice. Ils couvrent l’adhésion, l’assurance ainsi que les frais de vie sur le chantier (hébergement, repas et activités pour la plupart). Ils varient entre 90 et 160 € pour un chantier adulte, et entre 350€ et 450€ pour un chantier adolescent, selon la durée du séjour, le lieu et les modalités de l'association.
 

Un peu d'histoire

  Le mouvement des chantiers de jeunes bénévoles est né en 1920, au lendemain de la première guerre mondiale, dans un esprit de construction de la paix. Le rassemblement de jeunes volontaires de nationalités différentes sur un même chantier visait à développer un sentiment de solidarité internationale qui devait éloigner à tout jamais le spectre de la guerre. A partir de 1945, le mouvement s'accentue, alors qu’au besoin urgent d'intervention auprès des plus déshérités s'ajoute la nécessité de reconstruction et de relance économique et sociale à l'intérieur du pays. On assiste alors à la création de nombreuses associations.